Cymbidium erythraeum

Regne: Plantae Sous règne: Tracheobionta Division : Magnoliophyta

Classe : Liliopsida Sous-classe: Liliidae Ordre: Asparagales Famille : Orchidaceae Sous-famille: Epidendroideae 
Tribu Cymbidieae Subtribu:Cymbidiinae Genre : Cymbidium Section: Iridorchis 
Espèces : Cymbidium erythraeum

 

Lindl. 1859Actuellement menacée de destruction, cette espéce botanique est trés florifére.

Il est un peu orchidée de grande taille, qui préfère temps chaud au froid, est épiphyte ou litophyte avec pseudobulbes ovoïdes avec 5-9 feuilles linéaires-oblongues et fusiformes. Elle fleurit en inflorescence dressée à horizontale, cintrée de 5 à 14 fleurs et longue de 9,5 à 20 cm, en forme de grappe , de bractées florales lancéolées, acérées et à gousses triangulaires et de fleurs odorantes de 4 à 5 cm de longueur. La floraison a lieu à la fin de l' été et au début de l' automne .

 

Elle est distribuée dans l’ Assam , au nord est de l’ Inde , l’ Himalaya oriental , le Népal , le Bhoutan , l’Himalaya occidental, la Birmanie , la Chine et le Vietnam sur les rives escarpées et couvertes de mousse dans des endroits dégagés de forêts à feuilles persistantes , à une altitude de 1 000 à 2 400 mètres.

 

Elle résiste  jusqu'a 5°C.

 

Cymbidium erythraeum a été décrit par John Lindley et publié dans Journal of the Linnean Society, Botanique 3: 30. 1859.

 

Le nom dérive du mot grec kumbos , qui signifie "trou, cavité". Cela fait référence à la forme de la base de la lèvre. Selon d'autres spécialistes, cela proviendrait du grec "Kimbe = bateau" en raison de la forme du bateau du label.

 

Les plantes adultes proposées sont à 45€ en fleurs.