Pleione

Prix de 12.5€ Pleione tongariro et Pleione formasana par plants frais de ports et d'emballage en plus 9.20€

Origine Himalaya, Chine

Période de floraison Mai, Juin

Hauteur 10-20 cm

Exposition Soleil, Mi-ombre

Rusticité Semi-Rustique (-10°C)

Organe sous-terrain Bulbe

Plantation Pot 

 

Sol conseillé Léger, aéré, riche en humus (terreau + 20% pierre de lave).


Les pseudobulbes doivent être plantés de façon à ce que 1/3 de leur taille dépasse du compost.

Habitat naturel Mousse des rochers humides ou des troncs d'arbres.


Pleione Formasana

Classification

Règne Plantae

Sous-règne Tracheobionta

Division Magnoliophyta

Classe Liliopsida

Sous-classe Liliidae

Ordre Orchidales

Famille Orchidaceae

 

Bien qu’originaire de la région de l’Himalaya et des régions montagneuses de Chine, la plupart des pleione sont semi-rustiques. Supportant uniquement des gels légers (-10°C), ces orchidées ne pourront être maintenues en jardin dans les régions à hivers rigoureux. Je recommande, au moins dans les régions à hiver très froid, de les maintenir en jardinière afin de les hiverner à l’abri des fortes gelées. Quoi que de petite taille, de nombreuses espèces ou hybrides présentent des fleurs très impressionnantes de par leur taille (pouvant atteindre jusqu’à 7 ou 8 cm) ou de pars leurs couleurs.

Orchidées semi-rustiques à conserver à l’abri des fortes gelées dans les régions à hiver rigoureux (inf. à -10°C).

Phase de croissance

Les jeunes pousses des Pleione se développent en mars-avril et fleurissent au printemps. Après la floraison, la plante poursuit le développement de son feuillage et la maturation de ses bulbes. A l'arrivée de l'automne, les Pleione entrent en dormance hivernale, les feuilles jaunissent, fanent et disparaissent. Au fil des années, les bulbes se divisent pour former des massifs de plus en plus importants.

Dormance hivernale

Durant l’hiver, la plante est au repos total et seul le bulbe persiste. Maintenez-le au sec et à l’abri des fortes gelées durant toute la période hivernale et ce jusqu'à la reprise de croissance à la fin de l'hiver.

Au début du printemps, lorsque les bulbes commencent à germer, humidifiez très légèrement le substrat.

Les vieux bulbes desséchés peuvent être supprimés.

Plantation

Supportant uniquement des gels légers (-10°C), ces orchidées ne pourront être maintenues en jardin dans les régions à hivers rigoureux. Nous recommandons, au moins dans ces régions, de les cultiver en jardinière afin de les hiverner à l’abri des fortes gelées.

Veillez à sélectionner un pot assez grand (diamètre 20 cm) afin de ne pas entraver le développement en périphérie des nouveaux bulbes.

Les bulbes ne doivent être enfouis dans le substrat mais plantés de façon à ce que 1/3 de leur taille dépasse du compost.

Une fois que la croissance a débuté, ne jamais dépoter la plante : les Pleione sont incapables de reformer des racines cassées. Il ne faut donc plus déranger les bulbes à partir du moment où les pousses commencent à germer.

Ces orchidées sont très tolérantes vis-à-vis de leur substrat. Vous pouvez les maintenir dans des substrats à base de tourbe ou des mélanges d’écorces fines, de pierre de lave (vulca) et de terreau.

Exposition

L’exposition idéale sera semi-ombragée. Un emplacement au soleil n’est pas à exclure mais veillez alors à maintenir le substrat humide à partir du printemps et pendant tout l’été. Pour éviter que le substrat ne sèche trop vite pendant la période de croissance, vous pouvez couvrir celui-ci d’une couche de mousse des bois.

Fertilisation et traitements anti-nuisibles

Les Pleione sont relativement gourmandes en engrais pendant la période de croissance. Lorsque les feuilles sont en développement, fertilisez avec un engrais horticole de type NPK 15-15-15. Ne pas fertilisez lorsque la plante n'a pas de feuille.

Si nécessaire, protégez les jeunes pousses tendres contre les limaces, lors de leur émergence.